L’A.B.A.P.E sensibilise : « Autisme, inclusion sociale et scolaire, ... »  Spécial

jeudi, 01 avril 2021 17:45 Écrit par  Sibila DABILGOU/Infobf.net Publié dans Société

C’est sous le thème : « Autisme, inclusion sociale et scolaire : la contribution de la participation citoyenne» que s’est tenu à Ouagadougou un panel ce jeudi 01 avril 2021 à l’occasion de la journée internationale de l’autisme. Cette activité d’échange et de partage de savoir sur cette pathologie a été initiée par l’Association burkinabè d’accompagnement psychologique et d’aide à l’enfance (A.B.A.P.E).

Au Burkina Faso, l’Autisme n’est pas bien connu du commun des mortels. De ce fait, des actions de sensibilisation doivent être menées auprès des populations afin que l’inclusion, voir l’épanouissement des personnes autistes soit une réalité. C’est la conviction de l’A.B.A.P.E qui, à l’occasion de la journée internationale de l’autisme, a organisé un panel d’information et de communication sur sujet.

Le thème central était « Autisme, inclusion sociale et scolaire : la contribution de la participation citoyenne». Ont pris part à cette rencontre des enseignants, des professionnels de la santé et des parents d’enfants autistes.

abape-autisme-2                                                            Une vue des participants au panel

Selon le président de l’A.B.A.P.E Boukari Pamtaba, l’association a été mise en place en 2011 dans l’optique de pouvoir donner une chance de vie aux enfants souffrant de ce mal, en leur permettant de reprendre le chemin de l’école.

« Malgré les difficultés que nous rencontrons, le bilan est satisfaisant », s’est-il réjouit. «Actuellement, on a 15 enfants qui sont au primaire, du CP1 au CM1 et eux tous sont parmi les 10 premiers de leurs classes », a expliqué Boukari Pamtaba. Il estime que des thématiques choisies en prélude de cette journée, apporteront des solutions scientifiques et appropriées aux enfants autistes.

abape-autisme-3                                        Boukari Pamtaba, président de l'A.B.A.P.E (structure organisatrice du panel)

A en croire Justin Dabiré, orthophoniste et paneliste, la prise en compte de tous les acteurs est primordiale car seule l’implication du maximum d’acteurs peut effectivement contribuer à l’inclusion et à l’épanouissement de l’enfant autiste.

Pour lui, il faut mener des sensibilisations en suscitant une visibilité de cette pathologie, en prouvant que l’autisme n’est pas une fatalité et qu’une prise en charge adéquate permet à l’enfant autiste de vivre heureux.

abape-autisme-4                                                                  Justin Dabiré, paneliste

Il invite les parents qui ont des enfants atteints d’autisme à se manifester et à ne pas cacher ces enfants dans des cases car, a-t-il conclu : « il faut vendre son mal pour avoir des médicaments ». 

 L’autisme est un trouble neuro-développemental qui réduit la capacité à communiquer et à interagir. Les premiers signes sont perceptibles avant l’âge de 3ans. Ces symptômes sont dus à un dysfonctionnement cérébral. Les personnes autistes perçoivent ainsi le monde d’une façon différente par rapport à une personne dite neurotypique.

 

Sibila DABILGOU

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.