Politique : Quand une correspondance du MATDC inquiète l’UNDD et le FPR Spécial

vendredi, 02 avril 2021 20:46 Écrit par  Sibila DABILGOU/Infobf.net Publié dans Politique

Lors d’un point de presse animé ce jeudi 02 avril 2021 à Ouagadougou, l’UNDD de Me Herman Yaméogo et le FPR de Dr Aristide Ouédraogo affirment que leurs déclarations d’appartenance à l’Opposition politique est conforme à la loi n°046-2013/AN portant modification de la loi n°009-2009/AN portant Statut de l’Opposition politique au Burkina Faso.

C’est devant la presse nationale et internationale que les premiers responsables de l’UNDD et du FPR, respectivement Me Herman Yaméogo et Dr Aristide Ouédraogo, ont dénoncé ce qu’ils ont appelé « des manquements graves qui portent atteintes aux droits des partis et à la démocratie du Burkina Faso ». Cette sortie médiatique fait suite en effet à des correspondances du ministre d’Etat, ministre de l'Administration territoriale de la décentralisation et de la cohésion sociale (MATDC), PengWendé Clément Sawadogo, adressées aux  présidents des dits partis.

Dans ces correspondances, selon les conférenciers, le ministre leur rappelle quelques dispositions de la loi portant Statut de l’Opposition politique au Burkina Faso. Elles relatent qu’en définitive, toute déclaration écrite et publique d’appartenance, comporte une appartenance soit à l’opposition, soit à la majorité. Pourtant, l’UNDD et le FPR dans leurs déclarations ont dit appartenir à l’Opposition mais non affiliés au Chef de file de l’Opposition politique (CFOP). Et c’est cette non affiliation au CFOP qui intrigue plus d’un.

undd-fpr-2                                                                                   Une vue des journalistes

Selon Dr Aristide Ouédraogo, il n’y a aucune disposition légale qui leur oblige à être affilié ou non au CFOP. C’est la raison pour laquelle les deux partis disent être étonnés de recevoir des correspondances de la part du ministre, leur rappelant ces dispositions. Estimant que leurs déclarations d’appartenance à l’Opposition sont conforment à la constitution, les conférenciers se posent alors des questions, « le CFOP est brusquement devenu un démembrement du ministère (MATDC), ou bien quel intérêt aurait un ministre à vouloir que tous les partis de l’opposition politique fasse parti du CFOP ?».

La déclaration conjointe des deux partis considère alors ces correspondances comme « une tentative flagrante d’intimidation politique, une persécution douce, un déni de démocratie au sein de notre pays». C’est pourquoi l’UNDD et le FPR disent refuser publiquement une quelconque affiliation au CFOP qui pourrait mettre en péril l’Opposition politique.

 

Sibila DABILGOU

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.