Attaque terroriste de Seytenga : " Une cinquantaine de corps ont été retrouvés, les recherches se poursuivent" (le porte-parole du gouvernement) Spécial

lundi, 13 juin 2022 16:53 Écrit par  Salamata NIKIEMA Infobf.net Publié dans La Une

Le porte-parole du gouvernement, a annoncé ce lundi que c'est environ 50 corps sans vie qui ont été retrouvés à Seytenga ce 13 juin 2022 par l'armée, après le passage des hommes armés la veille dans la commune. Bilan non exhaustif, dit-il, "parceque les recherches se poursuivent".

Dans une conférence de presse animée dans l'après midi de ce 13 juin par le ministre en charge de l'enseignement, porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo, le bilan provisoire de l'attaque terroriste de la commune de Seytenga est connu. C'est "une cinquantaine de corps sans vie qui ont été retrouvés par l'armée" sur les lieux, a-t-il affirmé.

"Les unités d'intervention qui ont pris le contrôle de la commune de Seytenga procèdent depuis hier aux opérations de sécurisation" a ajouté Lionel Bilgo qui précise que la localité s'est vidée de sa population.

En effet, selon certaines sources que nous avons contacté sur place à Dori, ville qui reçoit les populations fuyant Seytenga, Dori a enregistré plus de 4500 déplacés rien qu'en cette journée de lundi. Et au porte-parole du gouvernement d'indiquer que sur place à Seytenga, " les unités ont entrepris de fouiller chaque concession pour faire un point précis des dégâts humains et matériels occasionnés par l'attaque", laissant comprendre que ce bilan présenté n'est que provisoire, il pourrait donc s'alourdir les jours ou heures à venir.

Pour Lionel Bilgo, les délais de sécurisation s'allongent parceque les unités engagées sur le terrain prennent toutes les précautions, " au regard de la probabilité que certaines artères ou des maisons, aient été piégées".

En tout état de cause, face à cette situation, Lionel Bilgo a encore invité les populations à "une collaboration franche" avec les Forces de défenses et de sécurité.

 

Salamata NIKIEMA

 Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.