22e assemblée générale des EPE : Les performances de 112 structures étatiques passées à la loupe  Spécial

jeudi, 15 juillet 2021 16:09 Écrit par  Salamata NIKIEMA/ Infobf.net Publié dans Economie

Il se tient du 15 au 16 juillet 2021 à Ouagadougou, la 22e session de l’Assemblée générale des établissements publics de l’Etat (EPE), sous la présidence du premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré. Placée sous le thème  : « La qualité des services rendus aux usagers des établissements publics de l’Etat (EPE) : enjeux, mesures et perspectives », cette 22e session vise à présenter les recettes propres des EPE qui ont connues une hausse de 15,61%.

L'Assemblée générale (AG) est un cadre d’échange constitutif sur les bonnes pratiques en matière de gouvernance publique. Devenue régulière depuis 2000, elle permet au gouvernement d’évaluer les performances des EPE dans leurs missions de production de biens et services publics. De plus, c'est une occasion de remplir un devoir qui est d’exiger la transparence et la redevabilité en matière de gestion des affaires publiques.

Durant les deux jours de travaux, les participants à ces travaux, vont délibérer sur les rapports de gestions des conseils d’administrations, les rapports d’activités et les états financiers de l’exercice 2020. Et également, faire l’audit des rapports d’explications de 4 établissements EPE qui n'ont pas pu disposer des rapports d'état financier.

epe-2021-2                                                                      Une vue des participants 

Dans sa prise de parole, à l’ouverture de cette instance, le chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré, a apprécié l'efficacité des EPE pour l’exercice 2020. « Je note de façon globale, que les indicateurs de performances enregristrés au titre de l’année 2020 sont assez satisfaisants par l’ensemble des EPE et des fonds nationaux », soutient-il. Il resort que les recettes propres des EPE ont enregristrés une hausse de 15,61 % au cours dudit exercice.

Cette performance, selon le premier ministre, va contribuer à améliorer le taux de couverture des dépenses de 11,4% en 2019 à 115,5% en 2020. Pour ce qui concerne les résultats réalisés par les EPE, pour le premier ministre, ils doivent les amener à occulter certaines insuffisances qui sont entre autres : la hausse continue de la dette de certains établissements, l'augementation sans cesse des dépenses de fonctionnement qui évincent les efforts d’investissements, etc. 

 

Salamata NIKIEMA

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.