Situation nationale : Le MPP plaide pour une reprise du dialogue politique  Spécial

lundi, 12 juillet 2021 17:21 Écrit par  Salamata NIKIEMA/ Infobf.net Publié dans Politique

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) était face ce lundi 12 juillet 2021. L'objectif pour le parti au pouvoir, était d'échanger avec les hommes de médias sur des sujets et préoccupations concernant la vie de la Nation.

Selon Bindi Ouoba, porte-parole du MPP, la lutte contre le terrorisme relève d’une bataille collective. A l’écouter, elle se gagne dans la durée. Et pour lui, il est « indécent et inconséquent» d’exploiter l’émotion suscitée par les actes terroristes pour à la fois, motiver les populations et provoquer des crises politiques.

« Nous n’avons aucun doute que le peuple burkinabè sortira vainqueur de cette guerre asymétrique que nous impose les ennemis du Burkina Faso », rassure le parti au pouvoir. C’est pourquoi, un appel est lancé à l’ensemble des forces vives de la Nation pour une union. Et cela, soutient-t-il, pour faire échec à ce péril qui constitue une menace à la paix et à la cohésion sociale.

A ce point de presse, le MPP réaffirme que la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso est d'abord une affaire des burkinabè, sous la direction du gouvernement, toute aide extérieure qui viendrait prêter main forte, serait d’appoint. « Les burkinabé doivent savoir s’assumer et prendre leur part de responsabilité dans cette opération anti-terroriste », indique-t-il.

Toujours abordant la question sécuritaire, le MPP déclare qu’elle demeure prioritaire pour le gouvernement qui met à la disposition de l’armée, plus de 800 milliards de FCFA. Et de préciser que cette somme va servir à équiper les forces de défense et de sécurité en vue de renforcer leurs capacités de monter en puissance. 

Toutefois, la marche du CFOP les 3 et 4 juillet dernier s’est invitée à cette rencontre avec la presse.  Pour le parti au pouvoir, la liberté de manifester est un droit dans la lutte par le sang versé du peuple burkinabé. D’où l’intérêt d’être compréhensible à l’endroit des citoyens qui veulent s’en saisir comme mode d’expression.

Au porte-parole du MPP d’ajouter que son parti s’indigne et dénonce les raisons « malhonnêtes » avancées par le Chef de file de l’opposition pour diviser notre peuple. Période inopportune, dit-il, car l’heure est de prôner ce besoin exprimé de la cohésion et l’unité autour du président du Faso.

Du dialogue politique, le président du MPP Simon Compaoré dit que l’opposition est attendue sur la table de discussion. Sur ce, considérant que c’est une erreur pour le CFOP de quitter le dialogue politique sans crier gare, il l'exhorte à revenir pour la reprise. Par ailleurs, dans l’actualité de la vie du parti, il est prévu la tenue d’un congrès extraordinaire, du 24 au 26 septembre 2021.                                                           

 

Salamata NIKIEMA

Infobf.net  

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.