Facturation bimestriel de l’ONEA : La nationale de l’eau face à ses abonnés Spécial

jeudi, 29 avril 2021 19:20 Écrit par  Salamata NIKIEMA/ Infobf.net Publié dans Economie

L’Office nationale de l’eau et de l’assainissement était face à la presse dans la matinée de ce jeudi 29 avril 2021. Il s’est agit pour les premiers responsables de la société de donner des explications sur la nouvelle formule de facturation qu’elle a adoptée : le bimestriel.

Le nombre d’adonnés de l’Office nationale de l’eau et de l’assainissement ne cesse de croitre. L’ONEA est passée de 185 000 abonnés en 2010 à 510 000 abonnés en 2020 et les projections du nombre de clients atteindront 1 000 000 d’abonnées en 2030.

Face au nombre croissant des abonnés, l’ONEA a entrepris le passage d’un système de relevé mensuel à celui de relevé bimestriel. Selon le président du Conseil d’administration de l’ONEA, Alkassoum Sori, le passage à la bimestriel a mis à nu un certains nombre de problèmes sous-jacents tant au niveau de la clientèle qu’au niveau de l’ONEA.

A l’ONEA, le relevé bimestriel a mis à jour, l’indélicatesse de certains agents qui alimentaient le système de facturation avec des données fictives pour diverses raisons et la fragilité du contrôle qualité interne du mécanisme de facturation.

onea-conf-2                                                        Alkassoum Sori, PCA de l'ONEA

Par ailleurs, il fait noter que chez le client, la nécessité d’établir un état initial a révélé des défectuosités du système de comptage dans certains domiciles, les fuites non gérées ainsi que les fraudes de tout genre. « La consommation réelle des deux mois est divisée en deux et facturée chaque mois avec les mêmes dates de paiement différentes », a-t-il laissé entendre.

L’Officie nationale de l’eau et de l’assainissement enregistre depuis quelques mois des plaintes de la part de certains abonnés sur le système de facturation. Le principal conférencier, le PCA de l’ONEA, dit reconnaitre les désagréments qu’a pu causer le système de facturation bimestriel et rassure la clientèle du renforcement du dispositif de prise en charge des plaintes.

Le Directeur général de l’ONEA, Fréderic Kaboré, en abordant dans le même sens que son prédécesseur, dit que quel que soit le système de facturation, il y aura toujours des plaintes. La perturbation de la fourniture d’eau a été aussi évoquée lors de cette rencontre avec la presse. Une occasion donnée au PCA de l’ONEA de regretter les désagréments générés par les perturbations constatées ces dernières semaines dans la ville de Ouagadougou.  

 

Salamata NIKIEMA

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.