Adoption des Statuts particuliers : Le syndicat des secrétaires en colère  Spécial

mardi, 20 avril 2021 19:47 Écrit par  Sibila DABILGOU/Infobf.net Publié dans Culture

Au cours d’un point de presse animée ce jour 20 avril 2021 à Ouagadougou, le Syndicat national des secrétaires du Burkina (SYNASEB) a dénoncé la non prise en compte de ses doléances dans le processus d’adoption du statut particulier du métier structurant dont relève les secrétaires. Le syndicat a indiqué que ce statut particulier ne vise pas une meilleure gestion des carrières des agents de la fonction publique, mais plutôt un "saccage des carrières".

Ce mardi 20 avril 2021, le Syndicat national des secrétaires a fait une lecture sur la question du processus d’adoption des statuts particuliers des agents de la fonction publique, en particulier du métier structurant dont relève les secrétaires. Selon eux, il était nécessaire de donner des informations sur le "traitement méprisant" dont ils sont victimes, notamment dans la construction de leur carrière avec les nouvelles réformes adoptées par le gouvernement.

Le SYNASEB déplore entre autres la suppression de l’emploi d’attaché de direction catégorie A, ainsi que la non précision sur la possibilité pour les secrétaires de catégorie B et C, de postuler aux concours professionnels de 2021 et dans quel emploi. C’est donc avec regret que le SYNASEB dit avoir constaté le non-respect des engagements à travers le processus d’élaboration des statuts de l’emploi de secrétariat jusqu’à son adoption le 24 mars dernier.

Ayant demandé maintes fois des audiences au département en charge de la fonction publique sans succès, le SYNASEB accuse le Professeur Séni Ouédraogo de "passer tout son temps à jouer la carte dangereuse de la division entre les organisations syndicales de son département", en impliquant certains dans les activités et en ignorant d’autres. Chose qu'ils considèrent comme une mauvaise volonté manifeste et un mépris total du ministre à l’endroit des travailleurs en général et des secrétaires en particulier.

Au regard de cette situation, le SYNASEB exige du gouvernement la poursuite sans condition des négociations avec eux afin qu’il soit imprégné des tenants et aboutissants de ces réformes. Ces reformes sont entre-autre la possibilité pour les secrétaires des catégories C et B de postuler aux emplois de leur choix ; du reversement des attachés de direction dans des emplois à leur convenance, et l’instauration d'un dialogue franc et sincère entre le gouvernement et les partenaires sociaux.

Selon le secrétaire général du SYNASEB, Bourama Ouattara, le SYNASEB se donnera tous les moyens qu’il faut pour atteindre ses objectifs et le gouvernement endossera l’entière responsabilité de la dégradation du climat social.

 

Sibila DABILGOU

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.