Lutte contre le terrorisme : Le mouvement MERCI appelle à une solidarité nationale Spécial

jeudi, 26 août 2021 14:15 Écrit par  Achille ZIGANI / Infobf.net Publié dans Politique

Le Mouvement pour l’engagement et le réveil citoyen (MERCI) a rencontré les hommes et femmes de médias ce jeudi 26 août 2021 dans la matinée, à Ouagadougou. A l’occasion, Abdoulaye Yogo et ses camarades ont lancé un appel à l’effort national et au sursaut patriotique en vue de soutenir l’action des Forces de défense et de sécurité (FDS) et des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

Face à la recrudescence des attaques terroristes au Burkina Faso, de nombreuses organisations de la société civile (OSC) ne cessent de donner de la voix. C’est le cas ce jour, du Mouvement pour l’engagement pour le réveil citoyen, qui, par la voix de son président Abdoulaye Yogo, appelle l’ensemble des burkinabè à la résistance populaire. Et cela, a-t-il fait savoir, à travers le soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS) et aux Volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

Tout en condamnant les attaques terroristes, le mouvement entend, à travers cette sortie médiatique, exprimer sa solidarité envers les populations des villes et des campagnes qui sont victimes des attaques. « Nous devons donner le moral à nos frères engagés sur le théâtre des opérations », a affirmé M. Yogo avant d’indexer l’implication de certains compatriotes burkinabè, qui ont malheureusement pris les armes contre leur pays.

Il a exhorté ces derniers à se repentir en vue de rejoindre la patrie afin d’apporter leur contribution à son développement. Et d’illustrer à leur endroit l’adage mossi qui dit qu’ « on ne lapide pas sa patrie avec un caillou ».

Le mouvement a évoqué le cas des personnes tributaires d’informations souvent erronées sur les attaques, mais qui les livrent dans le sens de semer un chaos.  Sur ce, il a interpellé la justice à se saisir de ces manquements. Le MERCI a invité les opérateurs économiques à plus d’effort pour le soutien financiers et matériels aux FDS  et VDP. Car, souligne le président du mouvement, sans stabilité, point d’affaires.

De l’augmentation des prix des produits sur le marché, Abdoulaye Yogo a confié que cette tendance est du chef des commerçants. Leur volonté s’inscrivent dans le sens de trier profit de la crise au mépris des lois et règlements de l’humanisme, indique-t-il. C’est dans ce sens que le porte-parole du MERCI a recommandé au ministre en charge du commerce, à plus de présence sur le terrain en vue de faire respecter les prix justes et légaux.

Enfin, Abdoulaye Yogo a demandé au ministère en charge des affaires étrangères de susciter une concertation avec les pays limitrophes du Burkina Faso pour la réouverture des frontières terrestres. Et de conclure que cela va soulager la souffrance des populations à la recherche du bien-être.

 

Achille ZIGANI

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.