Changements climatiques : Le Mouvement "MBJDD" fait réfléchir sur la restauration des écosystèmes dégradés  Spécial

samedi, 12 juin 2021 10:32 Écrit par  Achille ZIGANI / Infobf.net Publié dans Société

La protection de l’environnement est un défi majeur de tous les pays du monde. C’est pour donner une nouvelle dynamique au développement durable, que le Mouvement burkinabè des jeunes pour le développement durable (MBJDD) décide d’apporter sa pierre à travers une conférence publique. Elle a eu lieu dans l’après-midi du vendredi 11 juin 2021 à Ouagadougou. L’objectif était de se pencher sur les mécanismes pour garantir un avenir aux générations futures.

Le 05 juin de chaque année, le monde entier célèbre la Journée mondiale de l’environnement. Cette année 2021, la commémoration est placée sous le thème : « Réimaginer - Recréer - Restaurer ». Au Burkina Faso, la commémoration est observée en différé par le Mouvement burkinabè des jeunes pour le développement durable, avec cette conférence publique ce vendredi 11 juin 2021 à l’Université Ouaga I Joseph Ki-Zerbo. Les thèmes abordés lors de cette conférence sont : « La restauration des écosystèmes dégradés au Burkina Faso » et « La contribution de la forêt à la baisse du réchauffement climatique ».

Le ministre en charge de la jeunesse parrain de la cérémonie, était représenté par Abdoul Razack Zida. Ce dernier tout en saluant le bien-fondé de la rencontre dans ce sens qu’il répond à l’urgence d’une éducation environnementale a indiqué que les objectifs du Mouvement entrent en droite ligne avec ceux de la décennie des systèmes des Nations-Unies pour la restauration des écosystèmes. Car, a-t-il poursuivi, pour nourrir la population mondiale, il faut préserver les écosystèmes et leur biodiversité qui constituent des défis interdépendants, d’où l’intérêt de la participation efficace de la jeunesse à la préservation de l'environnement.

« Protéger l’environnement »

A l’occasion, le président du MBJDD, Paul Tiendrébéogo a fait savoir que l’objectif de cette rencontre vise à rappeler que la protection et l’amélioration de l’environnement est une question d’importance majeure qui affecte le bien-être des populations et le développement économique à travers le monde. Il fait constater que l'environnement est dégradé au niveau mondial en général et au Burkina Faso en particulier.

Dans l’optique de changer la donne par la restauration les écosystèmes, M. Tiendrebeogo a signalé qu’une prise de conscience à la fois collective et individuelle de la frange jeune, est plus que nécessaire. Ce qui justifie, a-t-il signifié, la tenue d’une telle conférence publique, qui vient à point nommé en vue d'éduquer les participants à l'écocitoyenneté. Toute chose, a-t-il laissé entendre, qui est en droite ligne avec la nécessité de sa préservation pour les générations futures. A l’entendre, l’éveil collectif des jeunes apparait indispensable pour restaurer les écosystèmes dégradés.

Par la suite, les deux communications seront respectivement animées par Kouka Ouédraogo, en poste au Secrétariat permanent du Conseil national pour le développement durable du MEECC et Joseph Doudoulnou, professeur certifié des lycées et collèges. Pour le premier conférencier, la question de dégradation des écosystèmes ne peut être réglée sans l’implication de tout le monde.

Toutefois, il a fait savoir que les actions à entreprendre sont la restauration de l’environnement. M. Ouédraogo a confié que la préservation les écosystèmes requiert de la prise de conscience de la jeunesse. A son avis, la jeunesse prend conscience des efforts qu’il faudrait en matière de restauration des écosystèmes de l’environnement.

Le second communicateur, Joseph Doudouma a noté le constat de la réduction du couvert végétal en Afrique et au Burkina Faso. Il a précisé que les forets constituent une importance pour réduire les gaz à effet de serre.

En rappel, le Mouvement burkinabè des jeunes pour le développement durable est né en 2007. Il mène des actions de salubrité, d’éducation environnementale, de plantation d’arbres, etc.

 

Achille ZIGANI

Infobf.net  

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.