Deuxième session parlementaire : Le Groupe parlementaire UPC fait son bilan  Spécial

vendredi, 14 janvier 2022 14:51 Écrit par  Salamata NIKIEMA/ Infobf.net Publié dans Politique

Pour accomplir son devoir de redevabilité, le Groupe parlementaire « Union pour le progrès et le changement » (GP-UPC), avec en tête son président Amadou Diemdioda Dicko, a tenu un point de presse le jeudi 13 janvier 2022. Il s’est agit pour eux de dresser le bilan de leur participation à la deuxième session parlementaire, consacrée au vote du budget 2022.

A cette rencontre avec la presse, Amadou Diemdioda Dicko et ses camarades ont fait le point de la participation de leur groupe parlement aire aux activités relatives à la session budgétaire de l’année 2021.

La session extraordinaire a connu l’adoption de 12 projets de loi parmi lesquels celui portant budget de l’Etat, exercice 2022. « Ce fut également le moment pour les députés que nous sommes, de faire des recommandations et des interpellations au gouvernement pour l’utilisation rationnelle et efficace des ressources qui lui sont allouées », indique Amadou Diemdioda Dicko.

Le bilan est donc jugé satisfaisant par les conférenciers. Ils ont affirmé que les recettes totales des grandes masses du budget de l’année 2022 amendé par la COMFIB, s’élèvent à 2.349.112.550.000 F CFA. Le président du groupe parlementaire a soutenu que les dépenses totales s’élèvent à 2.919.148.573.000 F CFA, soit un déficit budgétaire donc de plus de 570 milliards de FCFA. Et de relativiser que pour comparaison, l’année 2021 a enregistré une hausse de recettes et de dépenses respectivement de 10,18% et 9,22%.

Aussi, les députés du parti du lion ont relevé que la question sécuritaire étant prioritaire de nos jours, plus de 20% du budget total y a été affecté. Par ailleurs, les honorables députés ont interpellé le gouvernement par 18 questions orales avec et sans débat et 02 questions d’actualité.

En ce qui concerne les premières journées parlementaires 2021, ce groupe parlementaire a tenu ses premières journées qui ont permis de faire une analyse de la cohabitation et le jeu des alliances en politique pour une gouvernance démocratique vertueuse. Par ailleurs, le groupe UPC a réaffirmé de son rôle de se battre pour garantir leur bien-être des burkinabè.

Les conférenciers du jour ont ajouté que l’UPC continuera d’interpeller le gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique dans l’effort de la restauration de la paix.

 

Salamata NIKIEMA

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.