Dialogue politique à Kossyam: L'Opposition retourne à la table de discussions Spécial

dimanche, 26 septembre 2021 19:57 Écrit par  Achille ZIGANI / Infobf.net Publié dans Politique

Après quelques mois de rupture sur fond de discorde, la classe politique a décidé de revenir sur la table de discussions. Pour ce faire, elle a repris le dialogue politique au Palais présidentiel dans la journée du lundi 27 septembre 2021.

L'opposition politique nationale réunie au sein du Cadre de concertation du Chef de file de l'Opposition (CFOP) et la majorité présidentielle, se parlent à nouveau. Le chef de file de l'opposition politique, Eddie Komboïgo, à la tête de la délégation de l'Opposition politique s'est effectivement rendu à Kossyam pour cette rencontre. 

L'homme a fait savoir que ce retour à la table des discussions est guidè par le fait qu'il met en avant l'intérêt supérieur de la Nation. Selon lui, la suspension est levée dans la mesure où les conditions préalablement exposées par l'Opposition ont été respectées. Le constat, a-t-il souligné, c'est la présence du ministère de la Défense nationale et son collègue de la sécurité, aux débats. Une telle chose a-t-il avancé, qui va permettre une discussion sur la question sécuritaire. 

Eddie Komboïgo a également laissé entendre que la prochaine étape sera axée sur la réconciliation nationale. Le CFOP a informé que d'autres dossiers seront à l'ordre du jour après avoir épongé ces derniers évoqués. 

reprise dialogue politique-2                                                          Les acteurs politiques en discussion

Du côté de la majorité, le porte parole, Vincent Dabilgou a confirmé que les points de discorde sont d'un souvenir lointain, d'autant plus que, la majorité a essayé d'abonder dans le sens des revendications de l'opposition. Il s'est par ailleurs réjoui de cette possibilité de se remettre au dialogue afin de trouver terrain d'entente sur les sujets concernant la Nation entière. 

Vincent Dabilgou a dit être confiant de la réussite de ce dialogue.  Comme le Chef de file de l'Opposition Eddie Komboïgo, la majorité a aussi plaidé pour l’intérêt supérieur de la Nation. 

En  rappel, le dernier dialogue politique s'était tenue du 17 au 19 juin 2021. Il avait été suspendu car l'opposition politique, au regard de la situation sécuritaire nationale, avait demandé la démission du ministre de la Sécurité et du premier comme préalable. 

 

Achille ZIGANI 

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.