Aéroport international de Ouagadougou : Arrivée de la dépouille mortelle de Assimi Kouanda Spécial

mardi, 08 juin 2021 22:23 Écrit par  Achille ZIGANI / Infobf.net Publié dans Politique

La dépouille mortelle de l’ancien secrétaire exécutif national du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Assimi Kouanda, décédé le 1er juin 2021 en république de  Côte d’Ivoire, est arrivée dans l’après-midi du mardi 8 juin 2021 à l’aéroport international de Ouagadougou.

Il est 16 heures à l’aéroport international de Ouagadougou ce mardi 8 juin, une foule est présente sur les lieux. Parents, amis, camarades du parti, collègues, ont marqués leur présence pour accueillir le corps sans vie de l’ancien directeur de cabinet de l’ancien président Blaise Compaoré.

Un peu avant, vers 15 heures précises, on a noté l’arrivée du président du Mouvement pour le progrès et le peuple (MPP), Simon Compaoré et celle du ministre en charge de la réconciliation nationale, Zéphirin Diabré et d’autres personnalités politique du CFOP comme de la majorité. Des responsables du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) étaient déjà sur place pour les préparatifs.

Après quelques consignes livrées, le cercueil est sorti, il est couvert d’un drap blanc. Sous les regards, la dépouille est immédiatement embarquée dans un corbillard en direction du siège du parti CDP où elle marque une halte. Après 5 minutes de  cérémonie d’hommage devant le siège du CDP où étaient regroupés des militants du parti, le cortège funèbre s’est dirigé vers le domicile du défunt au quartier Zogona.

asmi-ko-2

Ensuite, cap sur la mosquée de son quartier pour les prières musulmanes. Assimi Koanda qui était exilé en Coté d’ivoire avec Blaise Compaoré, n’avait plus remis les pieds au Burkina Faso son pays, depuis la chute du régime Compaoré.

Décédé à l’âge de 65 ans de maladie cardiaque, Assimi Kouanda avait été nommé le 12 mars 2012 au poste de secrétaire exécutif national du CDP, ex-parti au pouvoir déchu lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2024.

Apprécié pour son militantisme et sa loyauté envers son patron Blaise Compaoré, son décès intervient alors que le Burkina Faso a entamé un processus de réconciliation national pour lequel le ministre dédié, Zéphirin Diabré, venait juste il ya quelques jours, de lancer un appel pour le retour des exilés au bercail.

« Témoignage »

asmi-ko-3                   Dr Ablassé Ouédraogo, président du parti Le Faso Autrement, ami et ancien collègue du défunt

Le président du parti "Le Faso autrement",  le Dr Ablassé Ouédraogo a relevé que la mobilisation à l’aéroport ce jour, indique clairement que Assimi Kouanda est un fils du pays. Tout en exprimant son sentiment de tristesse, Ablassé Ouédraogo a fait savoir que la disparition de M. Kouanda est une perte pour sa famille, le Burkina Faso et pour l’Afrique en général. 

« C’est un garçon qui est affable, à la fois humble et travailleur. Il a le cœur large », a-t-il dit. Malheureusement, a-t-il ajouté, «Assimi Kouanda  est mort par chagrin car il ne voyait plus d’espoir quand à la reconciliation nationale telle que engagée»

 

Achille ZIGANI

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.