Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré retourne au CFOP  Spécial

vendredi, 16 avril 2021 18:35 Écrit par  Infobf.net Publié dans Politique

Le ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale Zéphirin Diabré, a effectué ce vendredi 16 avril 2021 une visite au siège du Chef de file de l’Opposition politique burkinabè (CFOP) dirigé par Eddie Komboigo. L’ancien opposant devenu ministre retourne donc au milieu de ses camarades d’hier, pour parler de réconciliation nationale.

Au siège du CFOP ce vendredi matin, le ministre d’Etat chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale Zépherin Diabré assure qu’il avait à cœur de rencontrer l’Opposition politique depuis sa prise de fonction pour échanger autour de la question de la réconciliation nationale. C’est ainsi qu’après la mise en place du Cadre de concertation formel de l’Opposition politique, il est enfin accueilli dans les locaux du CFOP.

Etaient présents à ce rendez-vous avec Zéphirin Diabré, le président du CDP Eddie Komboigo, Ablassé Ouédraogo de le Faso Autrement, Tahirou Barry du MCR, Me Gilbert Noel Ouédraogo de ADF/RDA, Issa Balima de l’UFC et bien d’autres responsables de partis et formations politiques de l’opposition.

La réconciliation nationale telle que prônée ça et là est très vaste dans sa perception mais pour le président du CFOP, Eddie Komboigo, c’est une nécessité que d’impliquer toutes les parties prenantes afin d’asseoir une réconciliation véritable pour tous les burkinabè et avec tous les burkinabè.

zeph-au-cfop-2                                                                     Le présidium de la rencontre

Selon Zéphirin Diabré, c’est dans la logique de conduire tous le peuple burkinabè vers une réconciliation véritable, gage de tout développement, que s’inscrit cette visite aux partis politiques de l’opposition du Burkina Faso. Après environ deux heures d’entretien, Zéphirin Diabré s’est dit enrichi en termes d’informations relatives à ce sujet qui accroche tant les burkinabè. Il dit être convaincu que c’est un préalable au développement du Burkina Faso, une question qui engage tous le monde.

Sur la question du retour des exilés politiques, le ministre d’Etat en charge de la réconciliation estime que la justice fait son travail en toute indépendance, «… la justice fait son travail, c’est un processus qui est connu de tous et sur lequel ni le président du Faso, ni qui que ce soit ne peut apporter la moindre influence que ce soit mais n’empêche pas que l’on puisse évoquer et même traiter le retour des personne y compris Blaise Compaoré, qui sont aujourd’hui en situation d’exile. » a expliqué Zéphirin Diabré.

 

Sibila DABILGOU

Infobf.net

  

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.