Symposium panafricain sur les sauvegardes environnementale et sociale : Pari tenu pour la 1è édition Spécial

dimanche, 21 novembre 2021 16:21 Écrit par  Salamata NIKIEMA/ Infobf.net Publié dans Economie

L’évènement organisé par l’association « Famille sauvegardes environnementale et sociale (FASES) », a eu lieu le vendredi 19 novembre 2021, à Ouagadougou. C’est en présence de plusieurs personnalités que cette première édition du Symposium panafricain sur les sauvegardes environnementale et sociale a déroulée son programme sous le thème : « sauvegardes environnementales et sociales dans un contexte de changements climatiques et de crise sécuritaire : quelles contributions ? ». Le ministre en charge de l’environnement, Siméon Sawadogo, patron de l’évènement a ouvert la cérémonie.

Plus de 270 personnes venues de 21 pays prennent part à cette rencontre d’échanges et de réflexions de Ouagadougou, sur les questions de sauvegardes environnementale et sociale. En une journée, les participants à cette rencontre d’échange ont été outillés à travers plusieurs activités en lien avec la problématique environnementale et sociale.

C’est sous le patronage du ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique Siméon Sawadogo, la présidence du ministre en charge de la promotion de la femme Marie Laurence Marchal/Ilboudo, et le parrainage du ministre en charge des infrastructures, Eric Bougouma, que c’est ouvert ce 19 novembre 2021, la première édition du symposium panafricain sur les sauvegardes environnementales et sociales.  

symposium sauvegarde environnementale-2                          Siméon Sawadogo, ministre en charge de l'environnement, patron de la cérémonie

Les questions environnementales et sociales sont les discours et agendas du développement, soutient le ministre Siméon Sawadogo. Les ressources naturelles connaissent une dégradation continue malgré les efforts d’inventions des projets de développement, mais c’est un fait beaucoup plus présent dans presque tous les discours et paradoxalement quasi absent dans les pratiques et actions quotidiennes des populations.

Pour ce qui est des enjeux et défis actuels, le ministre Sawadogo estime que cela nécessite des ajustements institutionnels et techniques afin de répondre aux objectifs de durabilité environnementale et des actions de développement.  

symposium sauvegarde environnementale-3                                                        Une vue des participants au symposium

Dans son allocution, le patron de la cérémonie a réaffirmé sa disponibilité à accompagner les actions en faveur du développement soutenu et durable. Siméon Sawadogo a par ailleurs, félicité cette association, pour son initiative et souhaite que des propositions tangibles puissent être faites à la fin du symposium, pour orienter les décideurs.  

symposium sauvegarde environnementale-4                                                 Teeg W. Aymar Kaboré, président de l'association FASES

Pour Teegawendé Aymar Kaboré, président de l’association « Famille sauvegardes environnementale et sociale », cette initiative part du constat que la profession sauvegardes environnementale et sociale reste inchangeable dans différents  pays.

Selon lui, dans la mise en œuvre d’un projet de développement, le projet reste confronter à plusieurs difficultés sur le plan environnemental et social.  

symposium sauvegarde environnementale-5                                                            Les personnalités à la cérémonie d'ouverture

Il faut donc toujours avoir en conscience cette étape importante des sauvegardes environnementale et sociale, a fait savoir Aymar Kaboré.

C’est ainsi que pour les initiateurs de ce symposium, il sera question, au terme de cette rencontre de faire des orientations, recommandations et conclusions, afin d’aboutir à des propositions qui seront opérationnelles dans les différents pays et pourvoir  interpeller le gouvernement.  

 

Salamata NIKIEMA

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.