Communication digitale : La SOTRACO forme ses agents aux enjeux des médias numériques Spécial

vendredi, 23 octobre 2020 21:11 Écrit par  Salamata NIKIEMA/ Infobf.net Publié dans Société

La Société de transport en commun (SOTRACO) a organisé du 22 au 23 octobre 2020 à Ouagadougou, une formation au profit de plusieurs agents, tous à des postes de responsabilité. Un atelier de formation porté sur la Communication digitale, le webmarketing, les contours de la cybercriminalité, la protection des données, la stratégie d'animation d'un site web, la sécurisation d'une information via les réseaux sociaux, etc. Nouvelle vision, stratégies innovantes, la SOTRACO veut être encore plus à l'écoute de ses clients.

La communication digitale via les réseaux sociaux joue un rôle crucial dans la vie et le développement des entreprises. C’est fort de ce constat que les premiers responsables de la SOTRACO ont initié cette formation de 48h, dans le but d’être en phase avec le temps et être le plus proche possible de la population, donc des consommateurs de ses différents produits.

Ainsi, une quarantaine de participants, venus de plusieurs villes dont Koudougou, Bobo Dioulasso, Ouahigouya et Ouagadougou ont été outillés sur différents modules. Il s’est agit, de leur présenter les grandes innovations de la Société en terme de sécurisation et de protection de leurs outils de communication digitale, notamment leur page Facebook, mais aussi et surtout de leur apprendre comment optimiser la visibilité de la société à travers les réseaux sociaux.

sotraco-formation-2             Des participants à la formation 

La dynamique est nouvelle et innovante. Le directeur général de la Société, Pascal Tenkodogo, soucieux de la bonne marche des choses est passé toucher du doigt cette formation et apporter son soutien aux participants. Aller vers le client, c’est le leitmotiv de la SOTRACO qui se veut une entreprise citoyenne.

« Les clients veulent que l'on viennent de plus en plus vers eux. Nous sommes inscrit dans cette dynamique et nous voulons être sûr que nos équipes qui s'occupent des réseaux sociaux soient performantes dans le traitement de l’information par le biais des TIC », précise Pascal Tenkodogo.

sotraco-formation-3                Pascal Tenkodogo, directeur général de la SOTRACO

Pour lui, cette formation vise à faire en sorte que les agents découvrent les avantages et les inconvénients des réseaux sociaux, mais, aussi de faire en sorte qu’il y ait un partage d’expérience entre les professionnels et ceux qui ne pratiquent pas la question quotidienne des TIC.

La SOTRACO dispose d'une équipe digitale qui appui la direction générale, à partager un certain nombre d’informations utiles avec les usagers. Il était important que cette équipe soit bien outillée pour pourvoir interagir avec les usagers. Mais dans l’optique de mieux atteindre ses objectifs, le profil des participants a été élargi, un choix bien étudié.

sotraco-formation-4                   Le DG, Pascal Tenkodogo, qui s'entretient avec les participants

Ainsi, ils sont issus de tous les compartiments de la société. Du service commercial en passant par les ressources humaines, la maintenance, le service clientèle ou encore, l’informaticien, tous sont en contact direct ou indirect avec les clients de la SOTRACO et peuvent interagir avec eux pour les informer.

L’équipe dont le noyau est basé à Ouagadougou a également des répondants à Koudougou, Bobo Dioulasso et Ouahigouya et sera bientôt fonctionnelle dans les autres villes, foi du premier responsable de la SOTRACO. 

sotraco-formation-5               Quelques participants immortalisent l'évènement

L'un des participants, Mano Luc, directeur régional de l'Ouest, a souligné que cette formation a été une occasion pour eux de renouveler avec de nouvelles connaissances des TIC. Pour lui, les modules leur a permis de connaitre les enjeux liées à internet et de cerner les dangers liés aux réseaux sociaux. «Aujourd’hui, nous savons qu’il faut sécuriser l'outil informatique. Et on ne peut pas faire m'importe quoi mais plutôt, faire attention à ce que nous publions tout en vendant nos produits ».

L’occasion faisant le larron, Pascal Tenkodogo, a indiqué que sa structure évolue et qu'il est satisfait du fait que les autorités ont pris l’initiative de révolutionner le transport en commun à travers les TIC par des bus spécifiques. Les burkinabè sont invités à privilégier le transport en commun, un moyen sécurisé.

 

Salamata NIKIEMA

Infobf.net

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.