Situation sécuritaire au Burkina : La Conférence épiscopale Burkina-Niger est inquiète Spécial

dimanche, 19 janvier 2020 22:46 Écrit par  Infobf.net Publié dans Politique

La situation sécuritaire que connait le Burkina et ses pays voisins est "préoccupante", "inquiétante" et "comporte des risques de conflits intercommunautaires". C'est la conclusion que tire l'assemblée générale plénière des évêques du Burkina Faso et du Niger qui a eu lieu du 13 au 17 janvier 2020 à Koupéla, dans la région du Centre-Est du Burkina. Voici le communiqué final de la rencontre.

L’Assemblée plénière des évêques du Burkina Faso et du Niger s’est tenue à Koupela du 13 au 17 janvier 2020. Cette assemblée a réuni à l’ouverture, tous les évêques en activité.

1- L’ouverture

La cérémonie d’ouverture a eu lieu le mardi 14 janvier 2020, en présence de Don Luca CAVEADA, Chargé d’Affaires par intérim de la Nonciature Apostolique. Son adresse à l’assemblée a fait ressortir les préoccupations et la proximité spirituelle, morale et matérielle du Saint Père, François, concernant la situation sécuritaire, au Burkina Faso, et au sahel en général. Avant lui, Mgr Séraphin François ROUAMBA, devenu administrateur apostolique de l’archidiocèse de Koupela depuis la nomination de Mgr Gabriel SAYAOGO pour lui succéder à ce siège, a souhaité la bienvenue à ses pairs, en particulier à son successeur.

Le discours d’ouverture du président de la Conférence Episcopale Burkina-Niger, Mgr Laurent DABIRE, évêque de Dori, a rappelé, entre autres, la grande importance que les évêques accordent aux séminaires, raison pour laquelle d’ailleurs, l’assemblée du mois de janvier de chaque année leur est consacrée. Pour celle de janvier 2020, c’est le séminaire propédeutique, Saint Irénée de Toesè à Koupela qui a été plus au centre de l’attention des évêques.

2- Echanges sur la vie des nations

Les échanges des évêques sur la vie de leurs pays respectifs dépeignent une situation sécuritaire préoccupante et inquiétante et qui plus est, comporte des risques de conflits intercommunautaires pouvant éclater tôt ou tard, si l’on n’y prend garde.

3- Décisions

- A la suite de l’écoute des rapports des Recteurs des grands séminaires, les évêques, après examen des différents problèmes soulevés, leur ont communiqué les décisions, remarques et orientations nécessaires à la bonne marche de ces maisons de formation. Même si les pères évêques ont exprimé leur satisfaction générale par rapport à la vie d’ensemble dans les quatre grands séminaires, ils engagent les protagonistes à y apporter toujours plus de soins notamment en ce qui concerne essentiellement la vie spirituelle, sans négliger la vie intellectuelle, humaine et communautaire.

- Les évêques ont entamé le processus de nomination des professeurs dans les grands séminaires et décidé de la formation d’autres formateurs .

4- Autres sujets :

- L’assemblée des évêques a consacré une partie de la soirée du mercredi 15 janvier à l’abbé Jean Désiré Sawadogo pour qu’il leur fasse l’économie de sa thèse de doctorat en philosophie morale et sociale, présentée et défendue à la faculté catholique de l’Université Léopold-Franzens d’Innsbruck, en Autriche, en juillet 2019. Cette thèse intitulée : De la pauvreté au développement autocentré par les capabilités, a pour sous-titre : L’approche des capabilités selon Martha Nussbaum, comme voie de réduction de la pauvreté pour un développement endogène au Burkina Faso. La capabilité, étant, selon l’auteur, la version philosophique de capacité

- Le séminaire Saint Irénée a accueilli les évêques l’après-midi du jeudi 16 janvier en son sein. Ceux-ci ont communiqué aux séminaristes les décisions et remarques les concernant, répondu à leurs questions et partagé avec la communauté du séminaire, l’Eucharistie et le repas. Une soirée récréative préparée par les séminaristes à l’intention des évêques, a constitué le dernier acte de la visite des évêques au séminaire propédeutique.

- Le dernier jour de l’assemblée plénière ordinaire a été marqué par :

o L’écoute du rapport d’exercice du précédent président, Mgr Paul OUEDRAOGO, lequel rapport a été bien accueilli par le nouveau bureau que préside Mgr Laurent DABIRE

o Des questions diverses traitées ou simplement évoquées, des programmations et des communications orales.

5- Remerciements

Au terme de leur séjour à Koupela, les Évêques de la Conférence Épiscopale réitèrent leurs vifs remerciements à Mgr François Séraphin ROUAMBA, administrateur apostolique ainsi qu’à Mgr Gabriel SAYAOGO, nouvel archevêque de Koupela, pour le bon accueil et l’hébergement dans un cadre propice, qui a permis un fructueux travail. Ils remercient également toutes les structures d’accueil et les familles, les forces de sécurité et les personnes individuelles de l’archidiocèse qui se sont dévouées pour rendre agréable leur séjour. Les évêques invoquent sur l’archidiocèse et ses fidèles d’abondantes bénédictions divines.

 

Les Evêques de la Conférence Episcopale Burkina-Niger 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.