Potentiel électoral pour 2020 : Plus de 8 millions de personnes dans la base de données de l’ONI Spécial

dimanche, 09 février 2020 09:49 Écrit par  M. TOUGRI / Infobf.net Publié dans Politique

Selon les données de l’Office nationale d’identification (ONI) de 2019 à 2020, trois millions de burkinabè verront leurs cartes nationales d’identité (CNIB) expirées. Une opération de délivrance de ce document d’identification est alors lancée en 2019 pour un renouvellement. Un an après cette opération spéciale, l’ONI fait le point de sa mise œuvre. Elle a dressé aussi le bilan de ses activités, exercice 2019. Ce rendez-vous de redevabilité s’est tenu avec la presse, ce samedi 8 février 2020 dans la région de l’Est à Fada N’Gourma où le directeur général de la structure entouré de ses proches collaborateurs, a dressé un bilan satisfaisant de leur action.

Pour 2019, l’ONI présente un taux de réalisation physique de 82,55 % et un taux d’exécution financière de 78 ,45%. Des résultats qui démontrent les bonnes actions en matière de délivrance de documents d’identifications de l’institution dirigée par Aristide Béré. En 2019, ce sont 1.352.407 CNIB ont été produites sur un potentiel de 1500 000 cartes. Des statistiques qui permettent de savoir que 1.222.945 des personnes enrôlées sont âgées de plus de 18 ans, soit 90,42% des personnes touchées par la délivrance de CNIB en 2019.

Un peu plus de 2.000.000 de burkinabè détiennent toujours des cartes en cour d’expiration ou déjà expirées dont le nombre était estimé 3.000.000. Et l’opération spéciale lancée en 2019 a permis de délibérer à la date du 7 février 2020, 243.401 CNIB, dont 134.505 à Ouagadougou et 48.856 dans la capitale économique du Burkina Faso, Bobo-Dioulasso.

Selon le DG de l’ONI Aristide Béré, à la date du 5 février 2020, la base de données de son institution est de 11.270.211 CNIB produites dont 8.879.233 de personnes ont des cartes actives c'est-à-dire en cour de valider. Un chiffre qui correspond au potentiel électoral pour les élections couplées présidentielle et législatives de 2020. Dans cette opération de délivrance de CNIB, les burkinabè de l’extérieur ne sont pas restés en marge.

Pour les prochaines élections, seuls le passeport et la CNIB sont autorisés. 22 pays ont accueillis les missions mobiles pour des missions consulaires de délivrance de CNIB explique Aristide Béré. Au total, 30.615 cartes ont été délivrées pour les burkinabè de l’extérieur.

cenii-2                   Aristide Béré, DG de l'ONI

En plus des CNIB, l’ONI a aussi produit 73 979 passeports ordinaires, sur une prévision de 75000 soit un taux de 98 ,63%. Pour 2020, les défis restent entiers et l’ONI entend poursuivre trois objectifs pour satisfaire les demandeurs de son service. L’opération de renouvellement des plus de 2.000. 000 de cartes restantes va se poursuivre et le processus de délivrance aux nouveaux demandeurs de CNIB va s’accentuer, précise l’équipe de l’ONI.

Pour Aristide Béré, la question de production des CNIB n’est pas le souci. L’ONI à travers ses trois équipes qui se relaient 24h/24, a une capacité de production journalière de CNIB estimée entre 20.000 à 25.000. La difficulté majeure reste la transmission du sésame dont le processus de collecte et d’acheminement aux Centres des opérations est extrêment long.

Dans sa volonté de se rapprocher des populations, l’ONI annonce l’ouverture de cinq centres secondaires de productions permanents de CNIB à Fada N’Gourma, Kaya, Ouahigouya, Dédougou et Gaoua.

L’explication de cette multiplication de centre de production en plus de Ouaga et Bobo est de rendre la carte d’identité facile d’accès, indique de le directeur général de l’ONI.

 

M. TOUGRI

Infobf.net

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.