Les boulangers face au gouvernement : Le calumet de la Paix fumé, le prix du pain restera inchangé Spécial

jeudi, 26 mai 2022 18:29 Écrit par  Lionel Kaboré Infobf.net Publié dans Economie

Maintient du prix du pain à 150 FCFA après une rencontre ce jeudi 26 mai 2022 entre le premier ministre Albert Ouédraogo et les patrons de boulangeries ainsi que des acteurs du monde économique. 

Le chef du gouvernement a eu des discussions directes avec les patrons et représentants de patrons de boulangeries sur la hausse du prix du pain. Les esprits qui s'étaient échauffés de part et d'autres ce sont calmés et les deux parties ont fini par trouver un terrain d'entente, maintenant le prix de la baguette de pain de 200g à 150 FCFA.

C'est le porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo qui a annoncé qu'il ya eu consensus après les échanges  et que " la rencontre a permis d’harmoniser les points de vue et de prendre en compte les difficultés des boulangers".

Le ministre Bilgo a tenu à remercier les boulangers pour dit-il, " leur sens du patriotisme et du sacrifice". 

IMG-20220526-WA0026

                                                           Lionel Bilgo, porte-parole du gouvernement

Mais pour en arriver à cette entente, le gouvernement a dû faire des promesses et prendre des engagements. Il s'agit de soutenir le secteur par différentes mesures d'allègements par le financement de leur activités et des ajustements au niveau de la fiscalité, a affirmé le ministre Bilgo.

Il a été précisé que l'accompagnement du gouvernement annoncé ici ne se limite pas au secteur de la boulangerie, mais s'entend à l'ensemble des secteurs des produits de grande consommation.

IMG-20220526-WA0031

                     Omar Yugo, porte-parole de la faîtière des boulangeries et pâtisseries du Burkina

Le porte-parole de la faîtière des boulangeries et pâtisseries, Omar Yugo a présenté des excuses publiques aux consommateurs, au nom de tous les boulangers du pays, pour avoir décidé d'augmenter le prix du pain sans avoir privilégié au préalable le dialogue et la concertation.

Omar Yugo a néanmoins précisé qu'ils attendent avec impatience les décisions et engagements pris par le gouvernement au cours des négociations tout en saluant une fois de plus le dialogue initié par le gouvernement. Enfin, il a réaffirmé leur disponibilité à désormais mettre en avant l'intérêt général et la concertation avant toute action.

 

Lionel Kaboré

 Infobf.net

Crédit photo : Primature

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.